Rencontre de voyageurs au Bénin

JerryFreddy et versantMontreal auraient pu ne jamais se rencontrer. L’un habite à Cotonou au Bénin et l’autre réside à Montréal au Québec. Animés par le même amour des voyages, l’envie de découvrir de nouvelles contrées et de faire des rencontres les a fait se croiser.

Récit d’une rencontre dans le Quartier latin de l’Afrique par notre expert des forums pour le Bénin, Jerry, un amoureux des voyages.

« Tout petit j’étais déjà fasciné par les émissions de voyage à la télé. J’adore rencontrer de nouvelles personnes et découvrir de nouvelles cultures. »

Nous deux à la porte du non retour à Ouidah

Nous deux à la porte du non retour à Ouidah

« En février dernier, curieux et impatient de rencontrer l’homme avec qui j’ai échangé pendant des mois sur le forum, nous nous rencontrons à son hôtel accompagné d’un ami, Matthieu, un étudiant couch surfeur que j’héberge chez moi.  Je lui demande tout de suite ses premières impressions en terre africaine et comme tous les occidentaux, il me répond en riant :

- Sympa, il fait très chaud, mais c’est fun et correct pour nous qui quittons l’hiver.

Toute suite, moi ce qui m’a frappé c’était son accent et la rapidité avec laquelle il parlait. Cet accent canadien qui tout au long du séjour m’a impressionné et séduit…

Je l’écoute parler, les oreilles grands ouverts parce que je n’entends pas tout ce qu’il dit tellement sa langue est rapide…quelques instants après il ouvre son sac et me tend du sirop d’érable et du sucre canadien. J’accepte mon cadeau content et impressionné par toute cette gentillesse. »

Le lendemain, ils se retrouvent pour aller visiter Grand-Popo, située sur le littoral à la frontière togolaise, après avoir été retardé par une sombre histoire de carte bleue (les mastercard ne sont pas acceptées au Bénin, seules les Visa fonctionnent).

« Après 3h de route à traverser le sud ouest nous arrivons à Grand-Popo, ville de pêche réputée pour ses belles plages et son ancien fort colonial portugais. C’est aujourd’hui une ville touristique appréciée pour ses plages et l’embouchure sur l’océan de son fleuve le Mono. »

Au dîner : riz, spaghettis bolognaise accompagnées de fromage « wagashi peulh » et de barracuda, le tout servi avec du « Coco Lion fou » un magnifique cocktail maison.

Après une nuit passée à la belle étoile pour profiter du spectacle (au lieu de dormir dans les tentes réservées à l’hôtel Chez Gildas que JerryFreddy connaît) « c’était magnifique : sortir de la tente et voir en face la mer majestueuse dans sa robe bleue, pour moi c’était grandiose. » Menés par un guide, ils découvrent tous les deux l’histoire de la ville, la venue des premiers navigateurs portugais au début du 19ème siècle ainsi que l’histoire de la traite nègrière avec les peuples Popos.

« Nous partons ensuite en ballade sur le fleuve Mono en pirogue visiter les mangroves et rencontrer des pêcheurs qui nous invitent à déguster la noix de coco produite en grande quantité dans la région et principale source de revenue des femmes de pêcheurs. »

Sur l’autre rive du fleuve à Hèvè, ils assistent au spectacle des masques vodoun Zangbéto.

« Les Zangbeto sont de grands masques Vodoun en paille qui dansent et tourbillonnent sur eux-mêmes tout en produisant des phénomènes paranormaux, par exemple le Zangbéto peut se déplacer et bouger sur l’eau. »

Leur prochaine étape les amène à Ouidah. « Tristement célèbre pour son lourd passé, la ville-musée est aujourd’hui verdoyante et calme et offre à ses visiteurs de nombreux vestiges relatifs à la Diaspora noire et au culte Vaudoun*. »

Quatre temps forts de cette visite :

Premier arrêt : la Forêt Sacrée de kpassê, le panthéon des divinités vodoun.

« C’est là que le roi Kpassê fondateur du royaume d’Ouidah a disparu pour être transformé en iroko. L’atmosphère était vraiment mystérieuse et pittoresque. »

Jerry et un python d'Ouidah

Jerry et un python d'Ouidah

Deuxième arrêt : le temple des Pythons

« Les gens de Ouidah on comme divinité le python alors il y a un temple rempli d’environ 50 pythons en liberté. Ils sont inoffensifs et quelques fois, les habitants les retrouvent dans leur maison. Dans ses moments, ils sont bien contents car cela veut dire que la maison est bénie et sera remplie de bonheur. »

Troisième arrêt: La Route des Esclaves

« C’est sur cette piste de terre qui relie la place Tchatcha, la place des enchères, et la plage que des milliers d’esclaves transitaient. Les esclaves marchaient plusieurs kilomètres enchaînés avant d’être embarqués sur les bateaux pour la France et le nouveau monde. De cette manière, les blancs s’assuraient que ce soit seulement les plus forts qui soient amenés. C’était une randonnée très riche en émotion ! »

Quatrième arrêt : la Porte du Non-Retour et la Plage de Ouidah

« Le lieu de la fête national du Vaudoun, un gigantesque monument au bord de la plage. Quand les esclaves franchissaient cette porte, ils ne pouvaient plus revenir en arrière. C’est si beau et si paisible qu’on a du mal à croire que des milliers d’esclaves ont été déportés à partir de cette plage. »

Après une semaine au Burkina Faso, versantMontreal est de retour à Cotonou, cette fois c’est son hôte qui régale.

« A table : Atassi au poisson + vin rouge et bière. Le Atassi est un plat typique béninois un subtil mélange de riz et d’haricots blancs légèrement épicés qu’on accompagne avec une sauce de tomate faite avec du poisson qu’on appelle ici chez nous le « djâ ». »

Un zangbéto, Bénin

Un zangbéto, Bénin

L’histoire aurait pu s’arrêter là… quand « le lendemain matin, mon téléphone sonne : c’est Jean-Pierre qui m’informe qu’il vient de louper son vol ». Des repas, des rencontres et des visites, encore une journée pour profiter de ces moments si précieux.

« Je dois dire que pour moi ce fut une rencontre formidable et exceptionnelle, très humaine et forte en émotions. Nous avons beaucoup échangé et aujourd’hui grâce au forum de TripAdvisor une amitié benino-québécoise vient de naître. Je suis très heureux que nous nous soyons rencontrés. Je retiens et je partage avec toute la communauté une des belles phrases qu’il a voulu partager avec moi :

« Je vis dans l’abondance, je suis de plus en plus heureux et j’en profite tous les jours. J’attire à moi tout ce que je veux et ma réussite grandit jour après jour. J’ai l’amour, j’ai la santé, j’ai la joie, j’ai la sérénité et j’ai la richesse, je voyage et j’aide les plus démunis. »

Je te remercie Jean-Pierre pour les merveilleux moments que nous avons partagés ensemble. »

Si vous avais vous aussi envie de découvrir le Bénin, voici deux sujets qui pourront vous intéresser

-          Top 10 incontournables du Bénin

-          Le Bénin : un pays, une terre, un peuple à découvrir

-          Questions pratiques pour visiter le Bénin

Et pour toutes vos questions, n’hésitez pas à venir demander à JerryFreddy, il sera ravi de pouvoir vous aider à visiter son pays comme il l’a fait avec versantMontreal !

* Le vaudou (ou vodou, ou vodoun) est une religion originaire de l’ancien royaume du Dahomey. Il est toujours largement répandu au Bénin et au Togo, comme dans le célèbre marché des féticheurs à Lomé http://fr.wikipedia.org/wiki/Vaudou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 34 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :